mercredi 30 mai 2018

[Les Chevaliers des Highlands] Le Faucon - Monica McCarty





Fille du comte d'Ulster, lady Elyne est nostalgique de sa jeunesse insouciante. Avant de se marier, elle ose une dernière fois le "plongeon de la demoiselle" dans les eaux glacées de la mer d'Irlande. C'est alors qu'elle surprend une bande de pirates, en réalité la garde secrète du roi d'Ecosse en exil. A leur tête, Erik MacSorley, marin d'élite venu engager des mercenaires. La raison voudrait qu'il élimine ce témoin gênant, pourtant il décide de garder captive cette jeune femme qui se dit simple gouvernante. Même si elle manque singulièrement d'humilité et s'obstine à lui tenir tête avec une effronterie aussi déconcertante que séduisante...




MON AVIS

Le Faucon, second tome de la saga des Chevaliers des Highlands de Monica McCarty commence sur les chapeaux de roues. Nous sommes directement dans l'action, comme dans le premier tome, Le Chef. En effet, éléments historiques, intrigues politiques et faits de guerre marquent les premiers chapitres.

Dans cet épisode, on (re)découvre un personnage plein de charmes et de traits d'esprit: Erik MacSorley, dit le Faucon. Erik est un personnage agréable et étonnant, une petite pépite d'espièglerie, que l'on suit avec délice. En parallèle, l'ennuyeuse et froide, mais forte et sensée, Elyne de Burgh fait pâle figure. Pourtant, c'est une rencontre volcanique, et pour le meilleur ou pour le pire, ils vont devoir apprendre à cohabiter.

J'ai particulièrement aimer les voir se lancer des piques: ils se rentrent dedans avec finesse et humour. Et si, leurs joutes verbales étaient délicieuses, leurs ébats physiques étaient tout aussi corsés. Loin de me faire lever les yeux au ciel, les non-dits qui existent entre Ellie et Erik me semblaient sensés car conséquences directs de leur personnalité et de leur passé. Un ego mal placé, un besoin de se protéger. Cette partie est plutôt bien menée.

Encore une fois, il y a eu beaucoup de mentions au corps dans ce roman. Je comprends qu'au début, l'attirance puisse être physique uniquement, mais dans un second temps, il faut dépasser ces descriptions avantageuses ou non. Même si elles servent à mettre en avant l'évolution de la relation entre les deux protagonistes. Cela manquait de subtilité. Rappeler à tout bout de champ qu'Erik est un dieu nordique et qu'Ellie est plutôt passable, m'a donné l'impression que l'auteure n'allait pas assez en profondeur. Alors que au contraire, toute la relation se base sur le fait qu'ils sont bien plus que leur physique et qu'il existe une personne bien différente sous cette apparence.

Ce genre a le don de me détendre. Exactement ce dont j'avais besoin en milieu de semaine avec le travail et après la lecture éprouvante mais terriblement puissante de Maléfices, le dernier tome de la Trilogie du Mal de Maxime Chattam.

J'aime beaucoup cet univers des Highlands et les romances qui se profilent au sein de cette garde de guerriers. On tourne les pages, ça avance, l'histoire se lit bien et on en redemande. Vivement que je débute La Vigie, tome suivant de la saga. Amateurs de romance historique, je ne peux que vous recommander cette saga.


Le ↗ : La romance historique et la psychologie développée autour de personnages attachants

Le  : Toujours cette mise en avant du corps parfait qui me gêne un peu



MA NOTE



Dans le même univers
[Les chevaliers des Highlands] Le Chef
[Les chevaliers des Highlands] Le Faucon
[Les chevaliers des Highlands] La Vigie
[Les chevaliers des Highlands] La Vipère
[Les chevaliers des Highlands] Le Saint
[Les chevaliers des Highlands] La Recrue
[Les chevaliers des Highlands] Le Chasseur
[Les chevaliers des Highlands] Le Brigand
[Les chevaliers des Highlands] La Flèche
[Les chevaliers des Highlands] Le Frappeur
[Les chevaliers des Highlands] Le Roc
[Les chevaliers des Highlands] Le Spectre
[Les chevaliers des Highlands] The Knight (HS) (VO)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire